Il existe cinq émotions essentielles qui sont la joie, la peur, la colère, la tristesse et le dégoût. La seule émotion vécue comme agréable est la joie.
Face aux événements de la vie, nous ressentons des émotions différentes, d’UNE manière brutale et involontaire en fonction de notre interprétation de la situation.
On pourrait penser que l’événement en soi déclenche l’EMOTION. En réalité, c’est la manière dont on interprète l’événement qui est responsable de l’émotion ressentie.
Une émotion est!
Elle se respecte car elle fait partie de soi-même. Elle n’est pas négociable et ne se gère pas.
Elle DOIT ETRE acceptée et vécue totalement et pleinement; lorsqu’elle n’est pas vécue ou partiellement, notre corps qui est notre ami le plus fidèle, va nous le rappeler de façon vive et cela va se traduire par une tension, un symptôme et éventuellement par une maladie.

Reconnaître ses émotions signifie admettre qu’elles sont en soi mais aussi les accepter au plus profond de soi même.

Gérer une émotion c’est aller au contact de cette émotion, cette dernière se trouve en nous, elle se ressent lorsque nous allons au centre, c’est à dire dans notre ventre. Elle réside à ce niveau là et non dans la tête! Elle est presque palpable lorsqu’elle est ressentie; elle est très souvent forte, peut-être douloureuse et poignante. Ressentir signifie reconnaître qu’une émotion est en nous.Chacun de nous peut le faire et l’a déjà fait dans sa vie, à commencer lors de l’enfance.

Une fois RECONNUE, une émotion doit être acceptée. Cette étape est souvent un nouveau stade où des blocages peuvent survenir. « Oui, la colère est présente mais elle n’est pas aussi importante que cela, elle ne peut pas engendrer une grande souffrance; elle existe mais… » Cette façon de faire est très courante et fait partie du déni des émotions et par conséquent de soi même.
Une fois reconnue et ACCEPTEE, une émotion doit être EXPRIMEE.

Sans ce stade ultime toute guérison est impossible et dérisoire.Toute émotion non exprimée subsiste en nous et continue à nous faire du mal.

Que l’on ne se méprenne pas, les émotions font parties de la vie sans laquelle celle-ci n’existerait pas, mais elles doivent être vécues et non rejetées au fond de nous mêmes.
Les émotions négatives occupent une large place dans notre vie quotidienne. La peur ou la colère nous mettent sous pression, nos réactions oscillent entre le stress et l’explosion, ce qui nous épuise.
Ma tendance naturelle serait de penser qu’être heureux, c’est d’abord être libre de ses émotions.

L’hypnose vous permet d’explorer vos mécanismes profonds qui ont déclenché ces émotions à un moment donné et de leur donner une nouvelle direction, adaptée a ce que vous souhaitez aujourd’hui.
L’hypnose peut vous aider à mieux accepter et gérer certaines émotions afin de ne pas se laisser envahir et déborder, notamment pour se libérer de:

– peur,
– angoisse, crise de panique, phobie
– stress, anxiété, nervosité
– colère, agressivité, hyperactivité
– séparation, deuil, tristesse, déprime
– problèmes dermathologique
– …

L’état hypnotique, en apportant un calme intérieur physique, mental et émotionnel, est en soi thérapeutique parce qu’il permet de rompre ces ruminations.
L’hypnose constitue un moyen rapide, efficace et durable pour se libérer des émotions, permettant à la personne de trouver l’équilibre émotionnel ainsi que l’autonomie, la confiance et la joie de vivre.

Amandine POLETTI

Hypnose Ericksonienne, Humaniste et Analytique